Prêt personnel comme illustration du nouveau modèle de l’économie collaborative

Groupe de jeunes sautent sur la page

Dernièrement, les échanges locaux entre particuliers a augmenté. Un nouveau type de relations économiques se répand en dehors des circuits habituels. Quelques exemples en sont les potagers en self-service, les épiceries locales, les circuits courts, les nouvelles initiatives coopératives, etc.

Ces échanges ont pris un véritable essor grâce à la démocratisation des technologies numériques. Les plateformes digitales mettent en relation un particulier qui propose les produits ou services que recherche un autre particulier. Cela se réalise en dehors des circuits commerciaux classiques, grâce aux liens nombreux développés sur le Web.

Ne s’agirait-il pas d’une nouvelle révolution industrielle ?

Avec ces échanges entre particuliers, l’économie devient partage.

Ces plateformes utilisent la puissance des technologies numériques pour favoriser des échanges entre particuliers. Ils se concentrent sur l’échange dans l’intérêt des particuliers eux-mêmes, avec une répartition égale de la valeur ajoutée entre les participants.

Ils développent la volonté de travailler ensemble à partir des coopératives du passé. Ils renforcent le tissu social et sont à l’écoute du monde actuel.  Pensez à Boeren & Buren, Repair Cafés, De Kringwinkel, potagers collectifs … Tout le monde en profite.

Ceux qui offrent le bien ou le service trouveront de nouvelles débouchées. Ceux qui cherchent quelque chose verront leurs options être décuplées. La plateforme se développe également. La recherche d’une juste répartition de la valeur ajoutée et d’un équilibre des bénéfices est à la base de ces échanges.

Il s’agit véritablement d’une nouvelle économie naissant selon un modèle de collaboration entre particuliers avec ou sans échange d’argent. En mettant en avant l’individu, elle challenge l’économie libérale qui recherche en priorité le profit.

L’économie du partage repose sur trois principes:

1. Le partage apporte plus de valeur

Il y a plus dans deux têtes que dans une, dit le dicton. À la fois intellectuellement et pratiquement, cela semble être souvent vrai.

En partageant ce que vous avez, vous réduisez la consommation et contribuez à une gestion des ressources plus économique et respectueuse de l’environnement. Cela crée un nouveau comportement de consommation.

2. L’utilisation l’emporte sur la propriété.

Pourquoi chacun aurait-il besoin de sa propre voiture si elle est laissée sur un parking la majorité du temps ? Il est moins cher, plus écologique et plus relaxant (pas de taxes, d’entretien …) de partager le même véhicule. Les voitures partagées et le covoiturage illustrent cette utilisation.

Ces tendances démontrent que la propriété devient moins importante. Ils permettent une diminution de la consommation. Cela permet le développement d’une économie plus sociale.

3. Il est possible de construire des relations basées sur la confiance.

Vous vous engagez parce que vous croyez que les produits ou services offerts peuvent être fiables. Si vous choisissez cette alternative, vous stimulerez et renforcerez la confiance mutuelle dans la communauté. Cela crée des partenariats qui profitent à tous.

L’économie du partage ouvre de nouvelles perspectives permettant un monde plus respectueux des personnes et de la planète.

L’économie du partage présente également plusieurs aspects intéressants.

  1. Elle répond à une proximité initiée par Internet.
  2. Elle évite un certain nombre d’intermédiaires. L’une de ses forces réside précisément dans la communication facilitée entre fournisseur et client.
  3. Elle est facilement accessible, rapide et efficace. Souvent, quelques clics suffisent pour offrir ou obtenir ce que vous voulez. Le gain de temps est aussi une économie.

L’économie du partage couvre aujourd’hui tous les secteurs.

1. Plateformes financières

Ces plateformes permettent par exemple de financer des projets personnels collaborativement. Elles établissent des liens indirects entre les individus qui veulent investir leur argent et ceux qui veulent emprunter.

En Belgique, mozzeno.com est la première plateforme de prêt personnel à établir des contacts indirects entre investisseurs privés et emprunteurs privés. Vous pouvez simuler votre prêt personnel directement en ligne.

2. Mais aussi culture, outils, nourriture, moyens de transport, logement, habillement, assistance….

Comment comptabiliser l’acquisition d’un logiciel ?
Trouver une boutique spécialisée en ligne pour l’achat de coffres-forts et d’armoires de sécurité pour fusils