Qu’est-ce que le Fonds vert pour le climat ?

Depuis quelques années, plusieurs pays industrialisés ont pris conscience de la gravité de l’émission des gaz à effet de serre sur l’environnement. Les constats ont montré que cela provoque un réchauffement climatique assez grave. Dans ce cas, la lutte pour la protection de l’environnement est devenue une politique mondiale par le biais des Nations Unies. Pour cela, un fonds vert pour le climat a été mis en place afin d’aider ceux qui ont un projet sur l’environnement. Découvrez dans cet article les lignes directrices de ce fonds vert.

C’est quoi le fonds vert pour le climat ?

Le sommet de Copenhague en 2009 a permis de mettre au jour un nouveau système de financement pour les pays qui veulent contribuer à la protection de l’environnement et la réduction de l’effet de serre. En effet, les premières victimes du réchauffement climatique sont les pays pauvres et qui ont une émission des gaz à effet de serre assez faible. En plus de ça, ces pays pauvres peuvent apporter un rôle principal dans la protection de l’environnement en finançant des projets. De ce fait, les pays présents à cette réunion ont pris l’initiative de favoriser l’investissement dans ces pays avec la mise en place du fonds vert pour le climat. Il est important de souligner ce projet a été approuvé à l’unanimité près par tous les pays présents lors de ce sommet. Ce n’est qu’en 2010 lors de la COP16 à Cancùn que le projet de financement a réellement été concrétisé.

Le fonds vert : un financement de plus de 100 milliards de dollars

Pour favoriser les pays qui veulent participer à la protection de l’environnement et la préservation du climat, les Nations Unies ont placé la barre très haute. En effet, les Nations Unies cherchent à atteindre près de 100 milliards de dollars à partir de l’année 2020. C’est une somme énorme et qui peut vraiment aider beaucoup de pays à prendre part dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour la gestion de ce fonds vert, un conseil de 24 membres a été mis en place pour gérer le mode de financement et les pays qui peuvent en profiter. Les membres de ce conseil sont tirés à partir des pays industrialisés mais également des pays considérés comme pauvres. La durée de leur mandat dure trois ans.

Qui peut profiter de ce fonds vert pour le climat ?

Le but principal de ce fonds vert est de permettre aux pays qui veulent participer à des projets écologiques énormes d’obtenir l’investissement nécessaire. On a noté que les pays industrialisés sont réticents à l’idée d’établir un projet vert sur leur sol, mais veulent dédier la plantation d’arbres vers les pays pauvres. Dans ce cas, ils fournissent les fonds nécessaires pour ces pays en voie de développement et la planète en sort gagnante de toutes ces initiatives. De ce fait, les pays pauvres sont les premiers bénéficiaires de ce projet. La seule condition est qu’ils aient vraiment un vrai projet sur la protection de l’environnement. Pour cela, il faut faire de ces pays de vrais poumons de la terre capables de stocker un grand nombre de gaz à effet de serre.

Qu’est-ce que le phénomène du « tireur de corde » ?