8 erreurs à éviter en créant sa première entreprise

Entreprise

Vous aimeriez quitter prochainement le monde du salariat pour enfin devenir votre propre patron ? Avant de construire cette nouvelle vie, vous devez savoir que la création d’une société nécessite une attention de tous les instants et des connaissances solides. Il vous faudra également éviter certains pièges, dont les plus handicapants seront détaillés dans le texte ci-dessous.

1. Mal définir votre projet

Il est important de rappeler que devenir entrepreneur est tout sauf une décision pouvant se prendre à la légère. Elle exigera un investissement constant en temps et en argent. Le changement de vie professionnelle ne doit pas non plus être motivé par la seule volonté de devenir millionnaire en quelques mois ou parce que vous ne supportez plus vos anciens collègues. Vous devez également savoir que vous aurez de nombreuses démarches administratives à réaliser. Celles-ci demandent de l’attention et un respect strict des règles de la procédure. Avant de vous lancer plus concrètement dans ce projet, n’hésitez surtout pas à vous familiariser avec des termes comme domiciliation d’entreprise, dénomination sociale, registre du commerce, régime fiscal, futur lieu du siège social ou encore avec les différents statuts juridiques.

Obtenir tous les documents administratifs ne sera toutefois pas suffisant pour garantir le futur succès de votre société. Vous devrez également être en capacité de réaliser des études de marché ainsi que des business plan. Les premiers ont pour objectif de mieux connaître le contexte local et les seconds vous permettront de définir le seuil de rentabilité, les investissements nécessaires ainsi que le budget prévisionnel. Ces documents seront indispensables pour toutes vos démarches auprès des établissements bancaires.

2. Se tromper de statut juridique

Votre futur succès dépend également du statut juridique de l’entreprise. Celui-ci varie selon plusieurs paramètres dont le type, le secteur d’activité, le montant du capital ou encore du nombre d’associés.

3. Agir seul

Vous auriez tort de penser qu’un entrepreneur est capable de tout faire seul. Il vous faut au contraire vous ouvrir le plus possible. C’est pourquoi vous ne devez jamais hésiter à parler de votre projet à d’autres chefs d’entreprise. Vous pouvez également vous confier auprès de professionnels spécialisés dans le conseil ou contacter des organismes tels que la CCI (chambre de commerce et d’industrie) du département dans lequel sera implantée l’entreprise.

4. Ne pas faire appel aux dispositifs d’aides

Boucler le financement de votre futur business sera probablement l’étape la plus difficile de ce parcours. S’adresser aux banques ne sera pas l’unique solution au problème. Vous pouvez en effet vous appuyer sur un nombre important d’aides conçues spécialement pour aider les nouveaux entrepreneurs. Parmi celles qui sont les plus connues du grand public, on retrouve notamment l’ACRE, l’ARE ou encore le dispositif NACRE.

5. Sous-estimer l’importance du marketing et de la communication

Ces deux éléments restent fondamentaux pour votre projet. Ils constitueront même une grande partie de la stratégie de l’entreprise. La communication a pour finalité de définir votre image de marque tandis que le marketing concerne davantage les activités commerciales.

6. Recruter trop tôt

Votre activité vous obligera peut-être à embaucher des salariés. Gardez bien à l’esprit que cela reste souvent coûteux et que cela vous engage sur le long terme. Aussi, il convient de ne pas se tromper ! Vous devrez donc considérer le poids réel de l’embauche sur les finances de l’entreprise et estimez précisément le montant des cotisations sociales liées. Pour réduire le risque de commettre une erreur, n’hésitez pas à déléguer cette tâche à un prestataire externe spécialiste du recrutement.

7. Ne pas vous accorder de temps libre

Devenir votre propre patron a de nombreux avantages. Vous décidez par exemple de la charge de travail et de vos horaires. Cependant, cela peut également engendrer des effets pervers. Les entrepreneurs sont bien souvent des personnes passionnées et prêtes à s’investir corps et âme. Pourtant, il est primordial de s’accorder des périodes de récupération et surtout de consacrer du temps à votre famille ou à vos amis.

8. Abandonner dès les premières difficultés

Créer votre entreprise s’apparente à un marathon. Aussi, vous ne devrez pas abandonner dès la première difficulté. Faites le dos rond durant les jours difficiles et efforcez-vous de patienter jusqu’à une période plus favorable. Faites le point sur les causes des problèmes et mettez en place une stratégie permettant de les éviter ou de les résoudre. Il est primordial de tirer du positif de chaque situation !

Entreprises : comment se protéger des risques liés à l’export ?
Business : 5 règles d’or pour générer plus de leads en B2B