Publié le : 04 juin 20237 mins de lecture

On pourrait penser que le prix d’une assurance auto varie en fonction des risques encourus par l’assuré. Mais la réalité est toute autre ! Les cotisations et les indemnisations dépendent de plusieurs éléments. Et si vous vous demandez si le type de voiture que vous conduisez en fait partie, sachez que vous n’êtes pas le seul à vous poser cette question, pour le moins pertinente. Dans cet article, nous allons y répondre et vous fournir les autres facteurs qui influencent le prix sur un devis d’assurance auto.

Assurance auto : comment le type de véhicule influence-t-il le prix sur un devis ?

Le prix sur un devis d’assurance auto varie en fonction du type de voiture que vous souhaitez assurer. Et pour cause : plusieurs critères ont un grand impact sur le risque financier lié à un modèle de véhicule, à commencer par sa puissance. Les voitures puissantes incitent leur conducteur à rouler toujours plus vite. Cela entraîne une surconsommation de carburant et des frais supplémentaires pour l’assurance. De même, la vitesse augmente les risques d’accidents routiers. Les répercussions de ces accrochages sont plus sérieuses qu’en conduisant à une vitesse raisonnable. Les dommages physiques et matériels à la suite d’une collision sont aggravés par une conduite trop rapide.

Toujours pour le type de véhicule, le prix qui va apparaitre sur votre devis dépend de la motorisation. Pour les véhicules diesel, l’assurance coûte plus cher que pour les véhicules essence. Les premiers ont tendance à parcourir plus de kilomètres. En 2014, les statistiques ont indiqué cent quinze mille kilomètres sur les voitures diesel contre quatre-vingt six mille kilomètres sur les voitures essence. Comme les véhicules diesel sont plus onéreux, les réparations coûtent, elles aussi, plus cher.

Si les assureurs apprécient particulièrement les voitures électriques, c’est parce qu’elles roulent beaucoup moins que les autres. De plus, elles ont une puissance fiscale plutôt réduite. En raison de leur autonomie restreinte, elles sont obligées de circuler en ville la plupart du temps, dans une zone urbaine où les voitures doivent rouler moins vite que sur les autoroutes par exemple. Ce facteur réduit les risques de collisions et d’accidents qui pourraient provoquer des dégâts physiques. Le prix d’une assurance pour une voiture électrique est nettement moins élevé que celui d’une voiture classique.

Pour en savoir plus, consultez cette page !

À découvrir également : Assurances pour voitures de prestige : contacter un assureur spécialisé en ligne

L’âge du véhicule est-il déterminant pour le prix de l’assurance ?

Les assureurs considèrent que les performances mécaniques d’un véhicule neuf sont plus élevées que pour un ancien. La sécurité active et passive est au top. Comme les risques de blessures graves et de décès sont moins importants, le prix baisse légèrement. Plus concrètement, vous avez plus de chance de mourir dans une Clio que dans une Porche.

Une deuxième question se pose : qu’en est-il des pièces détachées ? Sont-elles considérées comme des facteurs d’influence pour le prix d’un devis d’assurance auto ? Et la réponse est affirmative ! Les assureurs prêtent une attention particulière aux pièces de rechange et à leurs prix de vente. Ils adaptent la prime d’assurance des souscripteurs à cet élément.

Le profil personnel de l’assuré

Pour choisir les facteurs d’influence et déterminer le prix d’une assurance, les assureurs, comme lolivier.fr, analysent les sinistres et établissent des statistiques. Ces données leur permettent d’évaluer le risque encouru au volant en fonction de :

L’âge

Il va sans dire que les jeunes conducteurs ont tendance à payer leur assurance nettement plus cher que des conducteurs plus âgés. Certains doivent faire face à 100% de malus auquel s’ajoute le tarif d’assurance normal. Pour autant, les études montrent que les assureurs ne tentent pas de tirer profit de cette réalité, même si les jeunes commettent plus d’accidents et qu’ils sont plus amenés à sortir que leurs aînés. Mais ils ne sont pas contraints à payer plus !

Les antécédents

L’historique de conduite compte énormément dans le prix de l’assurance. Si vous avez causé plusieurs sinistres, votre bonus/malus fera grimper le montant de votre prime. Même si vous n’êtes pas responsable de l’accident, les bris de glace pourraient gonfler la facture l’année suivante, ce qui se traduit par une franchise et une prime plus élevées.

Des facteurs d’influence supplémentaires

Il s’agit des habitudes de conduite et de stationnement de l’assuré :

Les zones de circulation

En calculant le prix de l’assurance qui vous sera communiqué dans le devis, les assureurs tiennent compte du lieu de résidence. Dans les grandes villes, les cambriolages et les collisions se produisent plus souvent que dans les milieux urbains et les petites agglomérations. Les réparations en garage coûtent plus cher en raison d’une main d’œuvre plutôt coûteuse.

Le lieu de stationnement

En garant sa voiture dans un parking gardé, les risques de cambriolages et d’accrochages sont moindres. Les compagnies d’assurance auto en ligne adaptent la note au lieu de stationnement en faisant baisser leurs tarifs. De même, la valeur des primes a tendance à diminuer lorsque l’assuré habite un quartier sécurisé par opposition aux quartiers populaires.

Le nombre de personnes à assurer

Pour optimiser votre budget, vous ne devez déclarer qu’un seul conducteur sur le contrat d’assurance. Car en assurant un deuxième voire plusieurs personnes, les primes finiront par grimper de manière exponentielle. Ainsi, avant d’inscrire vos enfants et votre partenaire sur le contrat, renseignez-vous sur l’écart de prix que cette option implique. Notez que les conditions pour assurer un enfant apprenti sont assez strictes et que cela se traduit par un tarif plus élevé.

À savoir : Qu’il s’agisse d’une assurance pour voiture de prestige ou pour une simple citadine, les compagnies d’assurance retiennent aussi les facteurs qui ne dépendent pas de l’assuré comme les catastrophes naturelles par exemple. Même si vous n’en êtes pas responsable, un sinistre inscrit dans votre historique n’est pas vu d’un bon œil.