Comment prévenir et éviter les infections urinaires ?

infections urinaires

Sans nul doute, personne n’est à l’abri des infections urinaires. Toutefois, dans la plupart des cas, ce sont les femmes qui y sont les plus exposées pour des raisons anatomiques. Il convient de noter que ce type de maladie peut occasionner des dégâts aux organes du système urinaire au même titre que les reins, la prostate, la vessie ainsi que l’urètre. Quelles sont donc les meilleures manières pour prévenir une telle maladie ?

Comprendre les infections urinaires pour mieux les traiter

Les germes ou les bactéries sont les premiers responsables des infections urinaires les plus courantes. Ces affections sont fréquemment déclenchées par les bactéries d’origine digestive ou les Entérobactéries comme l’Entérobacter, le Citrobacter, l’Escherichia coli et le proteus mirabilis. Jusqu’à 80 % des infections urinaires sont causées par l’Escherichia coli. De son côté, le proteus mirabilis est à l’origine des calculs au niveau des organes urinaires.

Comme vous le savez déjà, les cas d’infection urinaire sont communément ressentis chez les femmes. Certes, elles s’exposent ordinairement à la cystite infectieuse qui n’est autre que la forme la plus habituelle de toutes les infections urinaires. Dans le cas où l’infection toucherait exclusivement le conduit (urètre) reliant le méat urinaire à la vessie, vous êtes face à une urétrite infectieuse. Contrairement à la cystite, l’urétrite touche généralement les hommes. Il est à noter que ce type d’infection fait partie des maladies sexuellement transmissibles (MST ou IST). Si une cystite n’est pas bien traitée, elle favorise la remontée des bactéries en direction des reins. Elle peut ainsi devenir une pyélonéphrite (infection urinaire aiguë). Pour plus d’informations, rendez-vous sur femannose.com.

Comment prévenir ou traiter la cystite de manière naturelle ?

Tout d’abord, en cas d’infection urinaire vous devez garder votre calme du fait qu’il existe une infection urinaire traitement sans ordonnance. En effet, certains remèdes sans prescription enlèvent les bactéries des parois tout en empêchant les autres de s’y fixer. Ils éliminent également bon nombre de bactéries néfastes par le biais du flux urinaire. À titre d’information, sachez que l’organisme humain a son propre système de défense contre ce genre d’affection. Autrement dit, il produit une substance active (D-mannose) ou une molécule visant à éliminer les bactéries indésirables. Parfois, la quantité de la substance en question peut être insuffisante. D’où l’apparition des infections urinaires. C’est à ce moment qu’interviennent les médicaments qui ont pour principal objectif d’assurer la quantité idéale de D-mannose dans les organes urinaires. Avec ce type de traitement, vous faites face à une infection urinaire de manière naturelle. À ce sujet, il est préférable de limiter la prise d’antibiotique pour prévenir ou traiter la cystite. Pour votre santé et votre sécurité, pensez à vérifier si votre médicament pour cystite est bien réglementé et conforme aux normes européennes en vigueur.

Les différents facteurs de la cystite infectieuse

Avant de vous lancer dans un traitement cystite, sachez qu’une femme sur deux est touchée par cette maladie. La maladie peut avoir 30 % de chance de se répéter chez une seule patiente. Il est également dans votre intérêt de savoir que les femmes diabétiques, enceintes et les femmes âgées sont les plus exposées à la cystite. Quels sont dans ce cas-là les principaux facteurs de risque d’une cystite ? D’abord, les risques sont élevés quand le système immunitaire est faible. De toute évidence, le stress est la première cause de l’affaiblissement de votre système de défense naturel. Le manque de sommeil favorise également la détérioration de votre système immunitaire. En hiver, la cystite est fréquente du simple fait que le froid empêche le bon fonctionnement de la circulation sanguine au niveau des organes urinaires. Des fois, l’utilisation immodérée de certains savons engendre la pénétration des agents pathogènes à travers la voie urinaire et peut déséquilibrer le pH ou potentiel hydrogène urinaire.

Quels sont les risques auxquels on s’expose si les infections urinaires ne sont pas traitées à temps ?

Comme toutes les autres maladies, les infections urinaires peuvent atteindre des formes aiguës si elles ne sont pas bien traitées. Généralement, la complication d’une infection urinaire comme la cystite peut atteindre un rein. Ainsi, chez les femmes, une simple cystite peut devenir une pyélite ou une pyélonéphrite pouvant détériorer le rein. Dès lors, les infections urinaires peuvent tout à fait causer un cancer du rein ou de la vessie. Chez les hommes, la complication d’une infection urinaire peut atteindre la prostate et provoquer ainsi une prostatite. Pensez donc à entamer un traitement infection urinaire à temps avant que la maladie ne dégénère pour plus tard générer des cancers et une prostatite.

Pourquoi confier votre communication digitale à des professionnels ?
Achat de seringues d’acide hyaluronique : trouver un spécialiste en ligne