Consommer des oméga 3 sous forme de complément alimentaire

oméga 3

Saviez-vous que l’oméga-3 est un type de graisse polyinsaturée, excellent pour le corps humain, le corps n’est pas capable de le produire et est donc également classé comme un acide gras essentiel. Pour cette raison, les bienfaits de l’oméga-3 ne peuvent être obtenus que par le biais de l’alimentation ou de compléments alimentaires spécifiques. De nombreuses études ont rapporté que cette graisse possède plusieurs propriétés bénéfiques, notamment pour la santé du cerveau et du cœur. Avoir une bonne mémoire et une bonne protection cardiovasculaire est le désir de la plupart des gens, et les oméga-3 peuvent être un grand allié pour cette réalisation. Pour en savoir un peu plus sur cet acide gras essentiel, continuez la lecture.

Après tout, qu’est-ce qu’un acide gras ?

Les acides gras tels que l’Oméga sont un type de lipides ou “graisse”. Ils sont utilisés comme carburant par les cellules, considérées comme des sources d’énergie avec le glucose et les protéines. Ils contribuent à la régulation hormonale et nerveuse du corps, et sont responsables du transport des antioxydants et des vitamines liposolubles dans tout le corps.

Types d’oméga-3

Les deux premiers se trouvent dans les poissons et les algues et le dernier est présent dans les aliments d’origine végétale tels que les graines de lin, les noix et l’huile de soja. Les plus grands bienfaits des oméga-3 sont liés aux types d’acide docosahexaénoïque (DHA) et l’acide eicosapentaénoïque (EPA), car l’acide gras linolénique (ALA), dans l’organisme, est converti en faible proportion en EPA et DHA. L’EPA et le DHA sont liés à la protection contre les maladies cardiovasculaires et agissent comme anti-inflammatoires dans la prévention et/ou le traitement de maladies telles que l’arthrite rhumatoïde et les maladies inflammatoires de l’intestin.

Les avantages des oméga-3

Les bienfaits des oméga 3 ne se limitent pas à des activités spécifiques, et peuvent contribuer à changer la vie de nombreuses personnes grâce à la diversité des actions du corps. Pour en savoir plus, voir ci-dessous :

1. Performances sportives

Les omega 3 contribuent à la capacité de l’organisme à absorber l’oxygène, améliorant ainsi les performances aérobies. Ils ont cependant la capacité de réduire la viscosité du sang, augmentant la distribution du sang et de l’oxygène dans les tissus musculaires. Une revue systématique a rapporté que “les résultats trouvés dans les études indiquent que la supplémentation en oméga-3, effectuée correctement, peut exercer des effets ergogéniques et améliorer les performances des personnes qui font de l’exercice”.

2. Aide à réduire le taux de cholestérol

L’excès de LDL (appelé mauvais cholestérol) dans la circulation provoque son dépôt sur les parois des artères, réduisant le diamètre des vaisseaux sanguins et entravant le passage du sang. Cette obstruction de la circulation sanguine peut entraîner le développement de maladies cardiaques, et même d’une crise cardiaque. Parmi les bienfaits des oméga-3 figure la capacité à réduire le cholestérol total et le LDL, comme le rapporte une étude.

3. Fonction cognitive

L’une des propriétés les plus connues des oméga-3 est liée au cerveau et aux fonctions cognitives et intellectuelles. 60 % environ du poids total du cerveau est composé de graisses, dont la plupart sont du DHA. Il n’est donc pas nouveau que lorsque le DHA est déficient, il peut entraîner une perte de fonction cognitive ou même retarder le développement neurologique, en particulier chez les enfants. Il peut également aider à prévenir l’organisme contre les maladies dégénératives telles que la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, et même les difficultés d’apprentissage et de mémorisation.

Comment consommer des oméga-3 ?

La recommandation générale est de 1,6 g pour les hommes et de 1,1 g d’omega 3 pour les femmes de plus de 19 ans ; cependant, ces valeurs peuvent varier. Pour la santé générale, le rapport de 3:2 d’EPA et de DHA est indiqué, car il s’agit d’un rapport similaire à celui que l’on trouve dans le poisson. Cela signifie que si l’apport en EPA est de 300 mg, l’apport en DHA devrait être de 200 mg. Mais il est recommandé de consulter un médecin ou un nutritionniste qui peut analyser les besoins, l’âge, le poids et l’état de santé avant d’ajouter la consommation à votre routine quotidienne. La consommation peut se faire à travers des aliments tels que le saumon, le thon, la morue, les graines et l’huile de lin, l’huile de tournesol, les graines de chia, les noix et les noix, par exemple. Outre ces aliments, il existe des compléments qui sont des sources d’oméga-3. Dans ce cas, il convient de souligner l’importance de veiller à la qualité de ces produits, en respectant toujours l’étiquette, la concentration de la substance et le contrôle de qualité, car la présence de contaminants, en particulier le mercure, peut être nocive pour l’organisme.


Le bonheur et l’épanouissement : comment y parvenir ?
Comment garder un cœur jeune, même à un âge avancé ?