Le déroulement d’une consultation de naturopathie

naturopathie

Il existe diverses méthodes pour améliorer le bien-être d’une personne. Parmi elles se distingue la naturopathie. En bon éducateur de santé, un naturopathe converse avec la personne consultée durant environ une heure. Dans ce contexte, comment se déroule une consultation de naturopathie ?

Un questionnaire approfondi

Dans tous les cas, une consultation commence toujours par une anamnèse. Il s’agit d’un questionnaire très approfondi pour prendre conscience de l’état du consultant, notamment l’historique se rapportant à sa santé. Le naturopathe se lance donc dans une véritable enquête pour détecter les origines du mal-être de son client. A cet effet, il passe en revue ses antécédents familiaux, ses habitudes culinaires, son travail, ses activités physiques et physiologiques dans le but de dégager les axes satisfaisants et ceux qui sont à améliorer.

Durant la consultation de naturopathie, la personne consultée va être questionnée pour dresser, par exemple, les échelles de confort dans de nombreux domaines comme la digestion, la qualité du sommeil, le niveau de stress, la libido etc. Le naturopathe favorise plus l’échange que le monologue dans ce type de thérapie.

Un bilan de vitalité

La deuxième étape de consultation en naturopathie se traduit par l’établissement du bilan vital. En d’autres termes, le naturopathe analyse et tente de cerner le terrain du patient. Il cherchera à évaluer ses réserves d’énergie, en l’occurrence sa force vitale et donc de l’affermir si cela s’avère être utile. A cet effet, Le thérapeute base son diagnostic sur la constitution de son client, sur son tempérament (l’évolution du terrain depuis sa naissance) et sur sa diathèse. En quelque sorte, ce dernier correspond à une photo de son état actuel. A travers ces indications, le naturopathe discerne la vitalité du consultant qui est l’élément incontournable pour la mise en application des cures et des techniques utilisées.

Un programme d’hygiène de vie

Après le questionnaire et le bilan vital, le thérapeute met en avant un programme d’hygiène de vie basée en 3 points. En premier lieu, la naturopathie doit corriger, si nécessaire, l’alimentation de la personne. En effet, les choix faites en alimentation influent considérablement l’état de santé. Il est vivement conseillé de favoriser les nourritures d’origine biologique et peu raffinées, peu acidifiants telles que les légumes verts, les fruits de saison, les mélanges de céréales etc. A l’opposé, la viande rouge, les sucres trop acidifiants, les produits laitiers etc. restent fortement déconseillés. Par ailleurs, le naturopathe insiste sur une bonne mastication afin de simplifier au mieux la digestion.

Ensuite, le programme d’hygiène de vie inclut la pratique des exercices physiques pour entretenir le fonctionnement des émonctoires (poumons, reins, peau, intestin foie etc.) et améliorer la circulation des veines ainsi que la souplesse des muscles et des articulations. D’autre part, les activités physiques stimule l’oxygénation du cerveau, optimisant ainsi les performances de ce dernier. D’autant plus qu’elles retardent le vieillissement, harmonise le plan émotionnel et agit sur le plan spirituel.

Enfin, le dernier point consiste à établir une bonne hygiène neuropsychique. En effet, une bonne gestion du stress améliore grandement la qualité de vie mais surtout maintient une bonne santé. Il est donc plus que judicieux de mettre l’accent sur cet axe. Dû au stress, le corps dépense plus en vitamine B et en magnésium. Le stress dérègle également le sommeil et le bien-être. Cette situation élève aussi le niveau de cortisol de l’individu, ce qui diminue dangereusement l’immunité. Il faudra donc laisser place à la relaxation, à la méditation, à la sophrologie etc. pour remettre les pendules à l’heure.

Fromages affinés : informations pratiques en ligne
Trouver une école spécialisée pour obtenir son master ressources humaines