Le tabac a-t-il un impact sur la santé des animaux de compagnie ?

tabagisme

La plupart des gens sont généralement conscients des dangers liés à la consommation du tabac, aussi bien pour le fumeur lui-même que pour les personnes qui l’entourent. Mais ce dont on ne se rend pas toujours compte est que les effets du tabagisme passif s’étendent aussi aux animaux de compagnie. Poursuivez la lecture de cet article pour comprendre comment les animaux domestiques s’exposent aux effets nocifs du tabac, quels sont ces risques et comment protéger votre chien ou chat lorsque vous êtes un fumeur.

Les facteurs d’exposition des animaux de compagnie aux effets du tabagisme

De nombreux animaux domestiques adorent se blottir contre leurs propriétaires ou rester à proximité. Conséquence : ils respirent plus de fumée. De plus, étant donné qu’ils passent généralement plus de temps dans la maison et aiment se prélasser sur les tapis, meubles et autres éléments sur lesquels les toxines s’accumulent, ils sont d’autant plus exposés. Ils peuvent également ingérer les toxines lorsqu’ils se toilettent en léchant leur fourrure. À noter qu’au-delà des risques pour la santé, l’odeur de la fumée de tabac peut également être très désagréable pour les animaux de compagnie. Et pour cause, ils ont un odorat beaucoup plus puissant que celui des humains, ce qui implique une plus grande sensibilité aux odeurs. Il est donc conseillé d’opter pour la cigarette électronique qui ne présente pas les mêmes effets sur les animaux de compagnie.

Le tabagisme passif et ses effets nocifs chez les animaux de compagnie

Comme le révèle une étude de l’université de Glasgow, les animaux de compagnie qui vivent dans un environnement enfumé encourent un risque accru de développer de l’asthme, un cancer du poumon ou d’autres cancers. Cela est d’autant plus vrai chez les chats, parce qu’ils ont un nez court. Indépendamment de la longueur du nez, les chiens et chats qui inhalent la fumée secondaire ont également une incidence plus élevée de lymphome, un cancer des ganglions lymphatiques. L’étude de l’université de Glasgow a montré que les chats sont encore plus affectés par les effets du tabagisme passif, possiblement parce qu’ils font leur toilette de façon plus minutieuse, et en conséquence, ingèrent davantage de particules. Ceci, combiné à l’inhalation régulière de fumée secondaire, est susceptible d’augmenter le risque de lymphome cancéreux du sang et de cancer de la bouche.

Pour corroborer ces observations, les chercheurs de l’université de Glasgow ont mis en évidence que lorsque la consommation dans le foyer passe au-dessous de dix cigarettes par jour, les niveaux de nicotine dans les poils diminuent sensiblement. À noter que les oiseaux sont d’autres animaux de compagnie particulièrement exposés aux effets du tabagisme passif. Ils ont en effet un système respiratoire extrêmement sensible aux polluants atmosphériques. Ainsi, dans un foyer enfumé, les oiseaux sont très susceptibles de développer un cancer du poumon ou des problèmes respiratoires (pneumonie). Ils s’exposent également à des problèmes de cœur, de peau et de fertilité.

Comment protéger les animaux domestiques ?

La meilleure façon de protéger vos animaux domestiques est d’arrêter de fumer ou alors d’opter pour le vapotage, les e-liquides étant reconnus pour avoir un taux de nicotine nettement moins élevé que la cigarette traditionnelle. Notez qu’en évitant de fumer du tabac en compagnie de votre chien ou de votre chat, cela ne règle pas totalement le problème. Certes, ils ne vont pas inhaler la fumée sur l’instant, mais les toxines s’installent dans les tissus d’ameublement, les tapis et autres lignes de maison, ce qui les expose à la fumée secondaire.

Lorsque vous fumez chez vous, dans la pièce à côté ou dans votre voiture, assurez-vous qu’il y ait une bonne ventilation pour éviter la stagnation de l’air enfumé. Une aspiration régulière des tissus d’ameublement est également essentielle pour réduire la quantité de particules potentiellement dangereuses. Cela dit, pour éviter toute cette corvée, une alternative serait de fumer à l’extérieur, bien loin de votre animal de compagnie. Et, en rentrant chez vous, pensez à laver soigneusement vos mains, ainsi que vos vêtements, car les particules s’y accumuleront certainement. 

En outre, assurez-vous de ne jamais laisser trainer des mégots de cigarettes là où votre chien ou chat peut les atteindre. Cela vaut aussi pour les e-liquides. Et pour cause, bien qu’il n’y ait eu aucune preuve scientifique suggérant que la vapeur des cigarette électroniques est nocive pour les animaux domestiques, il existe un risque d’empoisonnement si les liquides pour e-cigarette sont ingérées. Cela est d’autant plus vrai lorsque ceux-ci contiennent du propylène glycol, car des études attestent que son inhalation en trop grande quantité peut provoquer ou exacerber les problèmes respiratoires. Vous devez donc tenir compte de ce paramètre au moment de choisir votre e-liquide.

Le bonheur et l’épanouissement : comment y parvenir ?
Le sport pour les personnes en surpoids