Adopter un chien : 6 conseils pour préparer son arrivée à la maison

adoption chien

L’adoption d’un chien est un engagement à ne pas prendre à la légère. Il s’agit là du début d’une histoire qui va durer au moins pour une bonne dizaine d’années. Derrière cette décision, il y a des responsabilités que vous devez assumer en tant que propriétaire du chien. Voici 6 astuces pouvant vous aider pour la préparation de l’arrivée de votre compagnon à quatre pattes.

1. Réfléchir sur le type de chien à adopter

Vous pouvez désormais trouver facilement un chiot à adopter sur internet. Des plateformes proposent de faciliter la mise en relation entre les futurs propriétaires et les éleveurs de chats et de chiens. L’avantage avec cette option est la possibilité d’avoir des animaux élevés suivant le respect des règles sanitaires et de la protection animale. Alors pour le choix, vous devez être conscient qu’en matière d’éducation, tout est encore à faire avec un petit chien. Il faut donc lui consacrer assez de temps. Si vous ne pouvez pas faire des concessions là-dessus, le mieux est peut-être de prendre un chien adulteContrairement aux idées reçues, adopter un grand chien renferme un certain nombre d’avantages. Si vous cherchez des animaux de compagnie calmes et indépendants, vous ne regretterez pas ce choix. Malgré tout, il est toujours mieux de prendre du temps pour observer le caractère du chien avant l’adoption. Cela vous permet de savoir lequel correspond à vos attentes et votre mode de vie.

2. Ne pas négliger la race

Avant d’adopter un chien, vous devez savoir que la race influe sur le caractère propre de l’animal. Certains chiens sont parfaitement à l’aise avec la vie en appartement, se contentant de quelques balades. D’autres sont plus actifs et éprouvent un grand besoin de se dépenser physiquement. En jetant votre dévolu sur cette seconde catégorie, vous devez déjà penser à la manière de permettre au chien de se défouler. Par ailleurs, prenez garde aux règles régissant l’adoption des chiens de 1ère et 2ème catégorie. Elles s’adressent aux détenteurs d’un chien de garde et défense et d’un chien d’attaque. Ces types de chiens sont susceptibles d’être dangereux. Vous devez obtenir un permis de détention pour pouvoir en élever un.

3. Faire attention aux caractéristiques du chien

Certaines races de chiens sont physiquement une boule de poils au sens propre du terme. Ces petits cabots mignons comme tout possèdent une fourrure longue et épaisse. C’est le cas du spiz pomeranien et du spiz nain. Si votre ami canin est doté de poils fournis, ne négligez pas l’entretien de son pelage. Cela prévient l’apparition des nœuds qui peut être dangereuse pour l’animal. De plus, les poils démêlés réduisent le risque d’infestation de parasites. La maison et vos linges restent aussi propres, car il y a moins de poils.

4. Rendre l’accueil aussi agréable que possible

Bien qu’il ait trouvé une famille d’accueil, un chien adopté aura besoin de temps pour s’adapter à son nouvel environnement. C’est pourquoi il est important de préparer l’endroit pour l’accueillir. Il vaut mieux faire un peu de rangement pour éviter de le déranger le premier jour. Ranger tout ce qui traîne par terre (objets fragiles, fils électriques, etc.). Surtout, vous devez faire en sorte d’être disponible pour accueillir votre nouvel ami canin. Gardez à l’esprit que votre présence l’assure. Privilégiez le week-end ou les jours de vacances pour l’accueillir.

5. Habituez-vous à vivre avec votre compagnon à quatre pattes

Veiller à ce que le chien ait son territoire à lui lorsqu’il arrive chez vous. Idéalement, installer son panier dans un endroit où il sera à l’abri des courants d’air. Pour ne pas perturber, il vaut mieux ne pas le placer dans un endroit de passage. Puis, disposez à ses côtés les nécessaires comme sa gamelle et quelques jouets. Attention, les premières nuits peuvent être un peu difficiles avec un chiot. Ce dernier peut se mettre à pleurer et se montrer perturbé. Cependant, il est inutile de le gronder, car c’est parfaitement normal. Afin de le calmer, utilisez un diffuseur d’apaisement canin. Si cela peut se faire, vous pouvez amener son panier à l’intérieur pour qu’il ne se sente pas seul. Bien sûr, il s’agit d’une période transitoire. La venue d’un chien peut également vous inciter à modifier certaines de vos habitudes. Par exemple, vous devez savoir que le tabagisme passif a un impact néfaste sur la santé des animaux domestiques.

6. Bien éduquer votre animal et penser à sa santé

Ne minimisez pas l’importance de l’éducation canine pour le bien de votre animal et pour vous-même. Bien l’éduquer consiste à l’apprendre à vivre en société. De cette façon, vous vous assurez une relation harmonieuse au quotidien avec votre compagnon à quatre pattes. D’ailleurs, il existe aujourd’hui des cours individuels d’éducation canine proposés en fonction du caractère du chien. Toujours pour le bien de ce dernier, ne négligez pas les routines chez le vétérinaire. Vous devez aussi savoir que le vaccin contre la rage est obligatoire pour certains types de chiens.

Comment déguster les spiritueux dans les règles de l’art ?
Comment choisir sa première cigarette électronique ?